• lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1

Pour adresser une demande à la Farac, cliquez sur le bouton ci-dessous pour envoyer votre message.

LES CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE

Mémoire

LES ORIGINES

Des Engagés Volontaires aux Combattants Volontaires

La première décoration destinée aux engagés volontaires ayant combattu fut une médaille non officielle en bronze créée en 1871 avec l’inscription « PATRIA/ 1870-1871 ». Son ruban vert clair portait en diagonale le millésime « 1870-71 » brodé en blanc sur un fond noir. Elle n’était destinée qu’aux combattants volontaires mineurs c’est à dire non mobilisés pour cette guerre.

Il fallut attendre le 9 novembre 1911 pour que soit créée une barrette argentée avec l’inscription « ENGAGE VOLONTAIRE » dont le port fut autorisé aux engagés volontaires sur la Médaille Commémorative de la guerre de 1870-1871.

Lors de l’institution de la Médaille Commémorative de la guerre de 1914-1918 le 23 juin 1920 et afin de limiter le nombre des décorations françaises qui était déjà important à cette époque, il fut décidé que les engagés volontaires de cette guerre porteraient sur cette médaille une barrette avec la mention « ENGAGE VOLONTAIRE » .Mais cette décision ne vit pas le jour officiellement, car la Chambre des Députés (Assemblée Nationale de l’époque) voulut la création d’une décoration spéciale pour cette catégorie de combattants.

LA CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE DE 1914-1918

Après de nombreuses discussions et propositions, la Croix du Combattant Volontaire fut créée par la loi du 4 juillet 1935 pour les combattants de la Grande Guerre qui avaient été volontaires pour servir au front dans une unité combattante et titulaires de la carte du combattant. Elle ne fut donc pas attribuée systématiquement à tous les engagés volontaires. Les volontaires étrangers ayant combattu dans les rangs de l’armée française et en particulier ceux de la Légion étrangère purent obtenir aussi cette décoration.
La décoration était attribuée par le Ministère de la Guerre. La date de la forclusion qui avait été fixée au 1er juillet 1939 fut reportée au 1er janvier 1952. Enfin, un décret du 30 septembre 1955 permit, dans certaines conditions, aux marins du Commerce titulaires de la carte du combattant d’obtenir cette médaille.

DESCRIPTION

La Croix du Combattant Volontaire du module de 36mm est une croix à quatre branches en bronze dont l’avers de chacune porte des feuilles de laurier, un glaive traverse verticalement le centre sur lequel figure la tête d’un soldat portant le casque Adrian, cerclée par l’inscription REPUBLIQUE FRANCAISE. Au revers les mots CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE -1914-1918 sont inscrits dans le même cercle.
Elle est suspendue à un anneau sans bélière par un ruban d’une largeur de 36mm, vert avec au milieu une bande rouge de 8mm et, à 1mm de chaque bord, une bande jaune de 4mm . Ces couleurs rappellent les trois décorations militaires : Croix de Guerre, Médaille Militaire, Légion d’Honneur. La maquette de la décoration est due au graveur de VERNON. Au 1er janvier 1952 le nombre de Croix délivrées était de 10.226.

IL N’EST JAMAIS TROP TARD !

Le 10 avril 1936, un décret décida l’attribution de cette croix aux " derniers survivants" des combattants volontaires de la guerre de 1870-1871. Une frappe spéciale fut réalisée avec ce millésime au revers.

LA CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE DE 1939-1945

Créée par la loi du 4 février 1953, elle fut attribuée aux militaires engagés volontaires pendant la guerre de 1939-1945 ayant appartenu à une unité combattante homologuée. La forclusion fixée au 31 décembre 1970 a été levée par le décret du 21 septembre 1976.

DESCRIPTION

Son ruban a les mêmes couleurs que celles de 1914-1918, mais placées différemment en ce qui concerne le vert et le rouge : le ruban est rouge avec au milieu une bande verte de 8 mm .

LA CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE (Modèle unique)

Devant les opérations qui eurent lieu après 1953 qui auraient multiplié le nombre de Croix du Combattant Volontaire destinées à chacune d’elles, il fut décidé de créer un modèle unique. C’est pourquoi la loi du 4 février 1953 a été abrogée par les décrets du 8 septembre 1981 qui rendit réglementaire la nouvelle Croix du Combattant Volontaire.

DESCRIPTION

L’avers est le même que celui de la Croix de 1939-1945, mais le revers ne porte plus de millésime.
Le ruban, le même que celui de la Croix de 1939-1945, est orné d’une ou plusieurs barrettes en métal blanc portant l’indication de la campagne ou de l’opération pour laquelle l’ayant droit s’est engagé volontairement . Ces barrettes sont les suivantes :

La barrette guerre 1939-1945 créée par le décret n° 81-845 est attribuée dans les mêmes conditions que pour la Croix de 1939-1945 qui a été supprimée.
Au 1er janvier 1996, le nombre de Croix délivrées étaient de 114.170.

La barrette Indochine créée par le décret n° 81-846 est attribuée aux militaires français titulaires de la carte du combattant et de la Médaille Commémorative au titre de cette campagne ayant contracté un engagement pour servir en Indochine entre le 15 septembre 1945 et le 11 août 1954.
Au 1er janvier 1996, le nombre de Croix délivrées était de 21.720.

La barrette Corée créée par décret n° 81-847 est attribuée dans les mêmes conditions que celle de l’Indochine, sauf que l’engagement était contracté pour la guerre de Corée entre le 26 juin 1950 et le 27 mars 1953.
Au 1er janvier 1996, le nombre de Croix délivrées était de 410.

Les barrettes Algérie, Maroc, Tunisie créées par le décret n° 88-390 sont attribuées aux militaires français titulaires de la carte du combattant et de la Médaille Commémorative aux titres de la guerre d’Algérie ou des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre qui ont contracté un engagement et ont participé dans une unité combattante aux opérations en Algérie du 31 octobre 1954 au 3 juillet 1962, au Maroc du 1er juin 1953 au 2 mars 1956, en Tunisie du 1er janvier 1952 au 20 mars 1956 .
Au 1er janvier 1996, le nombre de Croix délivrées était de 7.029.

La barrette Missions extérieures Créée par un décret du ministère de la défense en date du 9 mai 2007, la Croix du Combattant Volontaire avec cette barrette est attribuée sur leur demande aux appelés qui se sont portés volontaires pour participer à une ou plusieurs opérations extérieures répertoriées dans l’arrêté du 12 janvier 1994. Ils devront être titulaires de la carte du combattant au titre des opérations extérieures, de la médaille commémorative française avec agrafe ou de la médaille d’outre-mer avec agrafe au titre de l’opération concernée et avoir servi dans une unité combattante. Le fait que les demandeurs doivent avoir souscrit un engagement spécifique pour le conflit en cause, sans y avoir été obligé, exclu pour le moment les militaires de l’armée d’active qui ont participé ou participent à une mission extérieure du seul fait de leur statut.

LA CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE DE LA RESISTANCE

Créée par la loi du 15 avril 1954, la Croix du Combattant Volontaire de la Résistance remplace la Médaille Commémorative qui était prévue à l’origine. Son attribution relève du Ministère des Anciens Combattants. Elle peut être portée par tous ceux qui possèdent la carte du même nom. L’attribution avait été prévue en faveur de ceux qui avaient appartenu pendant 3 mois au moins avant le 6 juin 1944 dans une zone occupée par l’ennemi, soit aux Forces Françaises de l’Intérieur, soit à une formation homologuée des Forces Françaises Combattantes, soit à une organisation de Résistance régulièrement homologuée.

Mais ces conditions ne furent cependant pas imposées :

- pour les personnes qui, pour des actes de Résistance, furent exécutées, tuées ou blessées dans des conditions ouvrant droit à une pension militaire d’invalidité ou de décès ou qui remplissaient les conditions prévues par la loi établissant le statut définitif des déportés et internés de la Résistance ;

- aux membres de la Résistance qui, avant le 6 juin 1944, s’étant mis à la disposition d’une formation qui fut reconnue unité combattante, ont effectivement combattu pendant trois mois.

Au 3I janvier 1994 le nombre de cartes de combattants volontaires de la Résistance était de 260.166.

DESCRIPTION

La Croix du Combattant Volontaire de la Résistance est en bronze doré, du module de 36 mm. Elle est formée d’une Croix à quatre branches qui porte sur son avers une croix de Lorraine en relief et au centre de son revers l’inscription COMBATTANT VOLONTAIRE DE LA RESISTANCE.
Le ruban d’une largeur de 36 mm est noir avec, sur chaque bord, une bande rouge de 5 mm de large ; il est coupé dans le sens de la longueur de quatre bandes vertes de 1 mm chacune, dont deux sont placées au milieu à 2 mm d’intervalle et les deux autres vers chacun des bords à 2mm de la bande rouge.
La maquette est due au même graveur que celle de la Croix du Combattant Volontaire.

Les Croix du Combattant Volontaire se portent officiellement après la Médaille de la Résistance dans l’ordre suivant :

- CCV de 1914-1918,

- CCV (modèle unique) avec la ou les barrettes,

- CCV de la Résistance.
Il n’y a pas de cérémonial officiel pour la remise de cette décoration.

Bibliographie
LE RIBAULT (Loïc), CAMINADE ( Bernard), LACOMBE ( Eric)
« Décorations »,
Editions du Pécari, Biarritz 1998.

Monnaie de Paris.
« Les décorations officielles françaises »,
Imprimerie nationale, Paris 1956, Additif 1967.

. FREMY (Dominique et Michèle)
« Quid »
Editions Robert Laffont 1997.

Le musée du souvenir militaire de Lyon.

FARAC

 ADRESSE POSTALE                                              ADRESSE GEOGRAPHIQUE                               ADRESSE NUMERIQUE
  Cercle de garnison                                                             Cercle de garnison                                                         Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.        
  22 avenue Leclerc                                                           22, avenue Leclerc
  69363 Lyon cedex 07                                                       69007 Lyon   
 
 
 
 
                                                                                                                                                     2014-2017  COMUNIC pour la Farac                                                  
 
 
 
 
 
  •  

  •