• lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1
  • lava teaser1

Pour adresser une demande à la Farac, cliquez sur le bouton ci-dessous pour envoyer votre message.

LA MEDAILLE DES VOLONTAIRES CATALANS

Mémoire

Il existe de par le monde une multitude de décorations non officielles, mais il en est une bien particulière, d’origine espagnole, dont la création a eu lieu au cours de la guerre de 1914-1918 . Après cette Grande Guerre, de nombreuses médailles commémoratives non officielles ont vu le jour (la Marne, Verdun, Saint-Mihiel, la Somme, Chemin des Dames), mais la médaille des volontaires catalans était destinée aux Catalans espagnols qui combattirent dans les rangs de l’armée française en tant que volontaires étrangers, leur pays n’étant pas en guerre contre l’Allemagne.

Ses origines

Le nombre des Catalans qui s’enrôlèrent en tant que volontaires étrangers fut sujet à controverse quelques années après l’armistice du fait du mouvement indépendantiste catalan naissant en Espagne : on alla jusqu’à parler de 10.000 volontaires ! Une étude sérieuse ramena ce chiffre à 954 avec environ 816 Catalans d’origine espagnole, dont un certain nombre de réfugiés en France. Des mouvements autonomistes catalans apportèrent leur soutien aux volontaires catalans qui combattaient sous les couleurs françaises et ce soutien prit encore de l’ampleur après la bataille de la Marne [1]. Ce ne fut pourtant que vers la fin février 1916 que se constitua « El Comitè de Germanor amb els Voluntaris Catalans » (le comité de solidarité avec les volontaires catalans). Il se peut aussi que l’un des objectifs de ce comité était d’imposer sa présence politique et peut-être de créer un comité national catalan ?

C’est ce comité qui créa la médaille attribuée aux volontaires catalans ayant combattu en France en 1914-1918. Elle fut aussi remise au drapeau du Régiment de Marche de la Légion Etrangère (RMLE) dont le 3e Régiment Etranger d’Infanterie est le successeur et qui est le seul drapeau de l’armée française ayant une cravate portant cette décoration étrangère non officielle mais tolérée [2].

La médaille des volontaires catalans est à gauche sur la photo de la cravate du drapeau du 3e REI

La médaille

Elle est en bronze, d’un diamètre de 31mm. Son avers porte au centre l’effigie en relief d’un volontaire étranger coiffé du casque Adrian le visage tourné vers la droite, sa poitrine est ornée d’une fourragère. Une branche de laurier figure en dessous et à gauche. Sur la partie supérieure est inscrite la légende : « SANS PEUR SANS PITIE ». Le revers porte au centre un losange régulier dans lequel figurent les armes de la Catalogne : quatre pals de gueule sur champ d’or [3] entouré d’une branche de laurier et d’une branche de chêne avec les inscriptions circulaires suivantes en haut :« CATALUNYA ALS VOLUNTARIS CATALANS » et en bas « 1914-1918 ».

La médaille est suspendue à une bélière formée d’un simple anneau par un ruban de 25mm de large aux couleurs de la Catalogne divisé en 9 raies verticales égales, 5 jaune d’or et 4 rouge sang. Comme les décorations espagnoles le ruban est passé dans une barrette appelée « passador » pour être fixé sur une tenue.

Le brevet

Chaque titulaire de cette médaille recevait un brevet numéroté à son nom portant les inscriptions suivantes en catalan :

POUR LA LIBERTE - POUR LA CATALOGNE
LA CATALOGNE HONORE SES FILS QUI SE SONT BATTUS POUR LA LIBERTE DES PEUPLES
Au nom de la Catalogne nous recommandons à l’admiration et à l’amour de tous les catalans

A l’heure actuelle il est difficile de savoir combien de médailles ont été décernées, mais le nombre doit être d’environ un millier.

Les engagés volontaires catalans

Y NO PASSARAN

ET ILS NE PASSERONT PAS

Bibliographie :

Historia Militar de Catalunya.

La médaille des volontaires catalans de l’armée française 1914-1918 par Maurice Iché.

Le troisième Etranger de Cart-Tanneur et Szecko. Edition du Fer à marquer.

La Légion en 1914-1918 de Pierre Dufour Edition Pygmalion.

Carnet de la Sabretache N°427, juillet 1964 étude du commissaire-colonel R.Stiot.

Notes:

[1] Le maréchal Joffre, vainqueur de la Marne, né à Rivesaltes dans les Pyrénées Orientales, était donc un Catalan français

[2] Les décorations portées par les drapeaux de l’armée française doivent être des décorations officielles françaises reconnues par la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur qui peut éventuellement tolérer certaines décorations étrangères

[3] La légende veut qu’en 870 Charles le Chauve demanda au comte catalan de Barcelone, son vassal d’Aquitaine, de lui prêter main forte contre les Normands. Lors de la bataille, le comte fut gravement blessé, l’empereur franc se rendit sous la tente où gisait le comte avec près de lui son bouclier doré, il trempa alors quatre doigts dans la blessure du comte et traça quatre barres rouges sur le bouclier, donnant ainsi à la Catalogne ses armoiries 

FARAC

 ADRESSE POSTALE                                              ADRESSE GEOGRAPHIQUE                               ADRESSE NUMERIQUE
  Cercle de garnison                                                             Cercle de garnison                                                         Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.        
  22 avenue Leclerc                                                           22, avenue Leclerc
  69363 Lyon cedex 07                                                       69007 Lyon   
 
 
 
 
                                                                                                                                                     2014-2017  COMUNIC pour la Farac                                                  
 
 
 
 
 
  •  

  •